La quenelle, petits gens, c'est bon mangez-en

J'ai envie de vous parler de ce fabuleux débat depuis avant que mon emploi du temps se suicide pour harcèlement.

Faute de pouvoir argumenter, je vous propose les réponses de Joël Gombin, doctorant en sciences politiques, qui vous allez le voir, est une sommité en matière d'argumentation.

J'adore ce type, et sa liberté d'expression (capillaire).

Voici quelques réponses que j'ai pu glaner autour d'un débat sur la quenelle, Dieudonné, l'antisémitisme et l'antisionisme et tout et tout :

La question (con) : Pourquoi est-ce acquis à ce point que Dieudo est antisémite ?

Excellente question. D'ailleurs, je me demande pourquoi tout le monde tient pour acquis que Hitler était antisémite. Il n'était jamais qu'antisioniste par anticipation, en fait. Ce qui fait de Faurisson un brave type et, par extension, de Dieudonné qui l'invite sur scène et en dit le plus grand bien, un mec extra.

Joel Gombin

Enfin, quand l'Iran décide de produire le film de Dieudonné intitulé "l'Antisémite", je doute que ce soit uniquement parce que le Guide suprême se tape des barres de rire en regardant pour la douzième fois les petites annonces d'Élie et Dieudo.

Cliquez ici pour en savoir plus

Lorsqu'on lui parle de l'absence de Dieudonné dans le paysage audiovisuel, évoquant la censure ...

Heureusement, il n'y a pas d'obligation constitutionnelle d'inviter à la télé tous les abrutis et autres farfelus, sinon même avec 24 heures d'émissions dédiées par jour on ne s'en sortirait pas. Il se trouve même (qu'on le veuille ou non - je suis personnellement plutôt réservé sur la question) que certains de ses délires sont constitutifs de délits dont les titres de presse qui en constitueraient le support se rendraient solidairement coupables, ils sont donc plutôt bien inspirés de ne pas l'inviter.

On avance donc auprès d'un public toujours pas persuadé de l'antisémitisme de Dieudonné : Antisioniste ok on a compris

Anti-israelien, aucun doute

Anti-lobby juif admettons d'accord

Mais Joel pose la question ; peut-on être révisioniste et non antisémite ?

Expliquer aux descendants des six millions de Juifs européens assassinés que non, dire que leurs ancêtres n'ont pas été assassinés et que tout cela n'est qu'un vaste complot sioniste, mais que non, laver les nazis de leur culpabilité n'est pas antisémite, ça ne va pas être une tâche simple, quand même.

And so on...

 

Je ne vous refais pas tout le débat, je reviendrai ici vous raconter mon petit point de vue, en attendant, merci Joël Gombin pour avoir résumé ma pensée avec humour et intelligence.

 

www.joelgombin.fr

  Science politique, politique, extimité, mobilités

Science politique, politique, extimité, mobilités

Commenter cet article