La vie de Bache Laure (toujours mieux que Berdah Laure)

 Etat d'esprit du 19 mai 2005 : on efface tout et on recommence.

L'aventure du jour s'appelle : comment se faire des ennemis (par Monsieur Del Canterbury).
Evidemment vous aurez tous compris qu'il s'agit là d'une parodie éhontée de l'oeuvre de ce grand monsieur qui s'appelle Dale Carnegie, auteur de "comment se faire des amis". Que je n'ai pas lu. CQFD.

Passons.

Conspuée de toutes parts, je profite de ma toute nouvelle "notoriété" sur internet pour faire mon grand retour sur le marché de la situation familiale. Il est donc noté que je suis libre (jamais mariée) ce qui est avéré et fort malheureux au vu des trésors que je cacherais, selon Totophe, le policier des forces spéciales qui a fait office de petit dejeuner la dernière fois que j'ai trop bu.
Toujours selon Totophe, je serais l'incarnation de la féminité. Il est évident que Totophe n'est pas objectif, du moins tant qu'il n'aura pas assisté aux fameux bombardements de fin de soirée, lorsqu'à l'instar de l'héroïne de la chanson que Johnny aime, que Johnny aime, que Johnny aime, je ne me sens plus chatte et que je deviens pétomane (et contrepétomane lorsque je fais des concours contre moi même).

Tout cela est très vendeur ...

Mais parlons un peu de moi : de corps callipige (ou callypige ou callipyge), j'achète mes fournitures de bureau chez Callipage.
De nez aquilin, j'aime à parcourir les rues de Paris entre chien et loup pour apprendre l'espagnol et la géographie (Dordogne esta aqui y aqui l'Ain !! muy bien).
Sinon j'ai les yeux revolver, bien que les miens n'eussent rien à voir avec Lavoine étant donné que je ne suis pas un cheval magré les affirmations éhontées de certains bougres d'ânes de ma non-connaissance.
Non mes yeux sont verts, avec une pétillance rebelle. Révoltés et verts. Ca fait revolver.

J'ai aussi des pieds egyptiens. J'ai pas bien compris l'intérêt d'aller si loin pour trouver des pieds alors qu'il y en a des très bien ici, mais allez savoir. Et puis ça me plaît assez de me savoir des origines corporelles exotiques.
Parfois j'aime à penser que j'ai peut être des seins papous (vu la taille ça n'a rien d'incohérent) et des miches brésiliennes (même réflexion).

A part ça vous pourrez toujours m'apercevoir sur des forums où la plume alerte, l'oeil torve, le plexus malicieux et le taux d'alcoolémie sans doute indécent, il me prend souvent d'aller y déposer des gerbes.

Des gerbes qui, je le précise ne sont pas du goût de tous puisque, pour dire les choses : c'est un peu ma fête en ce moment !!

Mais passons.

Je continue de remplir les dignes fonctions de nounou en remplacement de la portugaise folklorique qui va souffrir lorsqu'elle reprendra le flambeau auprès de mon neveu et sa copine la voisine du deuxième.

Autant dire que si j'insiste sur le fait que je suis toujours disponible pour écrire des articles, des chroniques, rédiger des faire parts ou des discours d'intronisation, il se peut fort que je sois également incarcérée sous peu pour coups et blessures sur agent de la force publique (il faut bien que je me venge sur quelqu'un et ces gens là sont armés, je ne leur fait pas peur).

D'autant que vu la tournure des mes "amitiés" internetiennes il est fort probables que je songe à me reconvertir étant donné que bientôt seules les mères au foyer qui n'ont pas la télé n'auront pas entendu parler de moi, en mal.
Je les enverrais au turbin à ma place et changerai des couches jusqu'à la fin de ma triste et morne vie de (comment il disait l'autre ? MB ou PBDT).

(J'ai beau hurler à qui mieux mieux que non monsieur une blonde à gros seins, si mauvaise qu'elle fut ne peux décemment pas être une vraie PBDT on me croit pas, rien à faire...)

Bache Laure (galante célibataire contrepétomane)

Commenter cet article