Abécédaire du gargoting : Lettre G

Gothique [jeu deu-rol]: adj

Le mouvement  gothique, qui s'est développé bien longtemps avant le mouvement des gargotes, a longtemps représenté quelque chose de plus ou moins indéfini, avec des habits noirs et de la musique forte. Ce n'est qu'au premier siècle après The crow (film gothiquo-cultissime avec le sublimo-regrettissimé Brandon Lee), que l'école gothique de Saint-Laplaine, sous l'égide de son créateur, un certain Anarud Delaporte-à-la-fontaine-y'a-qu'un-pas a rejoint  l'école gargotique de Montjoie-Denis, dirigée par Mathieu Fopatromchauffé.
Le terme gothique vient des Goths, peuplade mystique de Germanie orientale, connus pour avoir érigé un peu partout en France leurs cathédrales. On les soupçonne néanmoins d'avoir fondé les prémices du gargoting. Ex. : "Ce massacre m'a donné faim, tu fiens, on fa mancher dans une garghote ? C'est fachement trole le garghoting. Reste pas un peu de Roucas dans cette auperche, on fa la faire pruler" (où le garghotique rejoint le délinquant).
Dont acte.

Commenter cet article