J’ai décidé de m’écrire

 

J’ai décidé de créer une nouvelle catégorie qui se serait appelée « courrier des lecteurs ».

 

Or je me suis rapidement retrouvée confrontée à deux obstacles de taille :

 

1 : Pour qu’il y ait un courrier des lecteurs, il faut des lecteurs.

2 : Pour qu’il y ait un courrier des lecteurs, il faut des courriers.

 

Lesquels obstacles en génèrent automatiquement un troisième, d’une logique implacable :

 

3 : Pour qu’il y ait des courriers il faut des lecteurs.

 

Heureusement pour moi, il n’est pas nécessaire d’avoir des courriers pour avoir des lecteurs.

 

Je peux donc partir de cette base.

 

Une fois le postulat posé, nous pouvons commencer l’équation.

 

Vous (mes/mon lecteur(s)) : m’écrivez un courrier, auquel je réponds, ici même dans la rubrique astucieusement nommé « courrier de pas tous les lecteurs ».

 

En effet, si je deviens rapidement plus connue que Macha Béranger, je vous préviens de suite que je serais dans l’incapacité matérielle de répondre à tous les courriers de tous mes lecteurs, c’est pourquoi je nomme immédiatement la rubrique « courrier de pas tous les lecteurs », historie d’endiguer dans l’œuf d’éventuelles réclamations.

 

Est-ce que tout est clair pour vous ?

 

Bien, j’attends donc vos courriers que vous pouvez adresser à cette adresse : fber@neuf.fr.

 

Fanny B., votre spécialiste

 

PS : Le titre de la note est en total désaccord avec le contenu, je n’ai aucune excuse, sinon que je vendrais mon père, ma mère, mes frères et mes sœurs (woho) pour un bon calembour.

Commenter cet article