Comment devenir un écrivain raté en 5 leçons

Publié dans Bon pour dans ton taf

REEDITION du 10 août 2006

 

1 - Refuser toute concession consistant à sacrifier le "vouloir" sur l'autel du "faire".

1 bis : Utiliser des phrases absconses, ça marche aussi.

1 ter : ça veut dire : REFUSER OBSTINEMENT d'accepter faire "simple" juste parce que ça prendrait peu de temps et pourrait rapporter gros parce que mon livre à moi il aura non seulement une intrigue de ouf malade mais en plus, une morale et même une trame de fond et des petits rappels ... ce sera un chef d'oeuvre ou ne sera pas.

 

2 - Avoir des idés de ouf en terme d'intrigue, de fond, de trame et de morale assurant à tout coup le best seller de l'année avec notoriété bien méritée et adaptation cinématographique assurée.

2 bis : Avoir ce genre d'idées à raison de 135 par heure.

 

3 - Se faire moult promesses irréalisables et démoralisantes devant l'ampleur de la tâche à accomplir (faire un plan chapitre par chapitre, fiches personnages et ossature de l'oeuvre sus-visée avec trame de fond et morale prévues et petits rappels annotés sur toute la structure).

 

4 - Devant l'ampleur de la tâche, allumer sa télé en se disant qu'ondevrait sérieusement songer à faire un truc simple avec une intrigue et deux ou trois personnages, que de toute façon le premier roman est tellement difficile à faire sortir que ça sert à rien de se casser la tête, faut déjà voir si le style plaît et que merde, Machin a trompé Machine avec Poufiassette numéro 11, ils repartiront pas ensemble de l'île de la tentation, c'est sûr.

 

5 - Refuser toute concession consistant à sacrifier le "vouloir" sur l'autel du "faire" etc ... cf point 1, 1 bis et 1 ter, pleurer un coup avant de revenir au point 5 et repartir au point 1 sans toucher 20 000 boules, sauf si on a de gros besoins et au moins 10 000 copains mâles.

 

Besoin de rater votre vie ?

Fanny BERREBI vous propose des consultations gratuites et sans intérêt.

Commenter cet article