Mon abécédaire 2006 part 2 : N à S

N comme …

 

Nicolas []: n. p., « Vient de Nicolaus (vainqueur des peuples),évêque de Myre, en Lycie, au quatrième siècle, patron des jeunes garçons, des marins, des tonneliers, des emballeurs, honoré le 6 décembre. »

On a toujours pas compris pourquoi Honoré le 6 décembre et Nicolas le reste du temps, mais on sait maintenant que ce prénom français trouve son origine dans le grec. Et pas dans n’importe quel grec puisqu’il s’agit d'un célèbre présentateur télé qui s’appelait à l’origine : Nikosaliagasaladetomateoignonssauceblanche et qui, contracté par l’usage dans les couches populaires, est devenu Nicolas.

 

Devant les menaces des associations, le petit Nicolas pris en sandwich (grec) dut rapidement cesser d’être à la fois évêque et « patron des jeunes garçons », c’est pourquoi il tenta de devenir hétérosexuel dans les bras d’Hélène, qui lui avait assuré être « une fille, comme les autres ». Lorsqu’il découvrit qu’elle était en fait une jument, il tenta une nouvelle fois l’expérience avec Marjolaine, avec qui il fut si froid qu’elle en tomba malade. Elle partit avec un autre en déclarant « l’est pas riche gomme grésus, mais lui au boins, il est dur de pardou, c’est bas un bédé de greg lui …».

 

Peu de temps après, il devint chanteur sous le pseudo de "David Martial", mais ses lacunes en orthographes l'empêchèrent de passer son message politico-féministe : "l'important, c'est l'hymen".

 

Du coup, il a essayé avec "l'important, Ségolène", mais ça ne voulait rien dire. Alors il a décidé d'arrêter les filles dont le prénom finit en "haine" et s'est définitivement reconverti en sosie vocal de garou Outre-Méditerranée.

 

Mais comme personne ne votait pour lui, il est redevenu évêque et patron des jeunes garçons et se fait appeler "Père Noël" dans le confessionnal.

 

 

O comme …

 

Orignal [Ka-ri-bou] : n. m., Le plus grand des cervidés. Nom familier donné à l'élan d'Amérique. Ex : "Ma politique a donné un nouvel orignal à l'économie américaine" Georges Bush, cervidé.

             

 

P comme …

 

Politique [syn : pou courtois]: n. f., Désigne un acarien ectoparasite qui s'installe sur la peau d'un mammifère ou d'un reptile et se nourrit de son sang, mais non sans avoir demandé la permission au préalable et n'oublie jamais de baisser la lunette des toilettes quand il a finit de faire ses besoins, lui.

 

 

Q comme …

 

Danton [su-per-drol]: Révolutionnaire romain. Nom complet : Jeméssaou Danton Q.  Descendant direct de Messala, l'ennemi juré de Ben Ur. Monsieur Q étant dyslexique, il mourut de rire une heure avant le combat de charriade car il pensait que son adversaire s'appelait Burne. Dommage il aurait pu gagner.

 

Quito [cé-ki-ti-to]: n. p., Capitale de l'Equateur. Connut son heure de gloire en 2006 lors d'un Trivial Pourcuite légendaire. A prononcer avec plus de foi qu'un islamiste kamikaze en pleine mission suicide :

[Int. Nuit, appartement de Fanny berrebi]

Fanny Berrebi : Capitale de l'Equateur ?

Wonder Dim (ex-ami de Fanny Berrebi en pleine mission suicide sur son fauteuil) : QUITOOOOO !!!!!

Fanny Berrebi (blonde inside) : Quoi ? Clito ?

Sonnette (inopportune) : Ding Dong

Œil de bœuf (péremptoire) : c'est la police

Fanny Berrebi (très embarrassée) : uiiii ?

Policier (amusé) : C'est qui Tito ?

 

 

R comme …

 

Requête [goût gueule] :  Demande effectuée à quelqu'un ou quelque chose pour obtenir un renseignement ou autre chose. C'est mieux quand on obtient ce qu'on demande, mais ce n'est pas toujours le cas. Ex : "Bonjour monsieur la banque, auriez-vous l'extrême obligeance de bien vouloir laisser ma carte bleue en activité malgré mon découvert indécent ? Telle est ma requête envers vous."

Parfois on peut avoir affaire à une contre-requête : "Mademoiselle Berrebi. Malgré toute l'amitié que j'ai pour vos yeux et votre décolleté qui n'a rien à envier à votre découvert, je suis dans l'obligation de vous demander de me restituer votre carte bleue. Telle est ma requête envers et contre vous".

Et encore parfois, on peut avoir affaire à une quêquête, mais c'est vraiment rare et n'a rien à voir avec le sujet. Sauf quand il s'agit du banquier, auquel cas on parle de "dessous la de table".

Lorsqu'elle est utilisée sur Google (voir G), la requête devient souvent l'occasion d'une bonne tranche de rigolade : ex : "Vieille peau cochonne".

S comme …

 

Stats [vi-zit] : Contraction de "statistique", la stat exprime en nombre de visiteurs le degré de fourberie d'un blogueur.

Ex. : "Ici, on ne montre pas de seins nus ou d'épilation intégrale, on est des vrais artistes, nous, on défend la liberté d'expression capillaire. On est pas du genre à mettre des bombes bien léchées pour attirer le visiteur" (F de Boulogne, blogueuse experte en taux de pénétration).

 

 

A suivre …


 

Commenter cet article