Bravitude ou rupture tranquille ?

(ça c'est très intéressant)

 

Ou l'on parlera d'amour et de cuisine du tiroir

 

"En cette période d'érection pestilentielle le débat vole haut et le déo vole bas"

Pour ceusses à qui la richesse de mon style aura échappé, on pourrait facilement traduire ceci par "Vichy : pas pire bite !"

(oui je fais de la récup de commentaires que je laisse ailleurs et si tu l'as remarqué c'est que tu as bon goût). Tout ça pour dire que s'il est une question que toute personne doit se poser  à l'heure actuelle, c'est bien celle-ci.

 

Bravitude ou Rupture tranquille ?

Que cela vous évoque-ce ? me demande-je à moi-même lorsqu'il me prend l'envie de me donner de la voyelle.

Moi ? Oh ben pas grand chose hein, sinon que je me taperai bien une pizza.

Et tandis que je soliloquai autour du choix de la royale ou de la quatre fromage. Il me vint l'idée saugrenue et pourtant légitime que finalement c'était la Hollande, l'autre pays du fromage. Ici, on a du camembert de campagne.

Oui du camembert président, oui … je sais que t'y penses, fais pas ton çui qui n'ose pas les blagues lourdingues, sinon tu serais pas sur mon blog.

Mais le camembert, de même que son homologue hollandais, faut qu'il soit frais, sinon tu peux en mourir, et pour peu qu'on ait tendance à tout généraliser on va commencer à dire que partout ou batave y'a, le lait tue.

Tout ça c'est rien que des salades, finalement.

Enfin c'est jamais que mon opinion. Et aux pignons, c'est meilleur, la salade.

Forte de mes réflexions mais peu avancée quant à ma sustentation (et là je ne parle pas encore de sexe), je décidai de me faire un vieux croûton (là … peut-être).

Et comme toujours lorsque c'est le cas (vous admettrez que j'ai un grand sens de l'à propos), il se trouve que pendant que je consommais, j'ai eu tout loisir de continuer à penser à d'autres choses tandis que mon partenaire social faisait preuve d'une certaine dégonflitude.

A ce stade des choses je tiens à préciser que toute ressemblance avec des personnes ayant croisé ma route serait fort cuite. Ou grillée si tu veux.

 

Retenant dans la simulitude un fou-rire aux allures d'orgasme, je me félicitai intérieurement de mon calembour qui n'était pas sans rappeler la bravitude. Terme inventé à la va vite pour souligner je ne sais pas quoi. Voilà ce qui arrive lorsque la candide hâte…

La bravitude, c'est un peu le courage, quand finalement tu trouves suranné de parler toujours français. Surtout que c'est la Hollande, l'autre pays du fromage. Mais ça je l'ai déjà dit. Ce que je n'ai pas dit, en revanche, c'est qu'en néerlandais du sud, bravitude signifie : tu pue de la bite.

Là tout de suite, c'est moins surfait.

Sauf que. Car il y a un sauf que.

Je suis monoglotte, moi. Et pas toujours disposée à me servir de la langue lorsque je discute avec le bout de gras de mon partenaire social. Ou plutôt lorsque je discute le bout de gras avec mon partenaire social. Pardonnez moi je suis dix lexiques à la fois, il arrive que je m'y perde.

Il n'y eut pas dispute (il n'y en eut même pas une) mais depuis ce jour, je ne reçus plus la moindre nouvelle de mon partenaire social qui, s'il lit ceci, peut ramasser ses dents en toute quiétude. Ce mot là existe en plus.

Ceci dit, partager sa vie avec une personne qui vendrait sa mère pour un calembour, c'est toujours un peu tendu, j'en conviens.

Maintenant, s'assurer une rupture tranquille en manquant à ce point de bravitude c'est un peu gauche, c'est pourquoi moi, en bonne centrifugeuse que je suis, je réconcilie les partis.

Mon vieux crouton n'aura eu ni bravitude ni rupture tranquille…

 

 

Courage, Fillion ! (elle est adroite celle-là).

Commenter cet article