Du neuf en 2009

Bonjour et bienvenue sur

www.fannyberrebi.com

 

youpi.gifInstallez vous confortablement et profitez des nouveautés 2009 de Fanny Berrebi

Des nouveautés telles que par exemple : la fonction "read more" récemment acquise, par l'entremise, non pas de ma tante Artémise mais d'Alexiane, so professionalous.

Cette petite fonction devrait me permettre de beaucoup m'amuser à faire régulièrement ce qu'on appelle une rup


ture syntaxique telles que je les aime.

Ce qui ne manquera pas d'arriver. Vous pouvez en être sûrs.

Pour m'amuser, bien sûr, sans compter le fait que cela devrait augmenter considérablement mon nombre de pages lues et peut-être, ainsi, atteindre l'honorable chiffre qui te fait entrer dans le panthéon des blogueuses : le classement.

Et faire ainsi la fierté de ma grand-mère.

C'est pourquoi je demande officiellement aux autorités classieuses de bien vouloir créer le classement Modes-et-travaux/Top des blogs ou encore Télé7jours/Alexa, de manière à avoir, moi aussi, ma tronchinette encadrée dans le salon, entre le CAPA (Certificat d'Aptitude à la Pratique de l'Archichiantise) de ma soeur et l'interview de Rolando Villazon.

Passons.

 

Cette année, je vous parlerai toujours des mêmes choses, mais aussi de beautaaayyye et de maaauuude, parce que la bautaye et la maude, ce sont un peu les mamelles de la blogueuse célèbre. Et une blogueuse célèbre sans mamelle, ce n'est plus une blogueuse célèbre, c'est un blogueur célèbre.

 

Je vous laisse choisir lequel.

 

Cette année, je réfléchirai sur des sujets dont la profondeur n'aura d'égal que rien. Tels que :

La plouquitude assumée des bobos qui portent avec grâce et commisération des ballerines avec des chaussettes et lisent du Catherine Pancol dans le bus.


Cette année, je vous dirai c'est quoi la vraie it-fringue, la veste de la fashionitude, le gilet en peau de hype, la bottine de la réussite, le bracelet du conquérant, la chaussette tricotée au succès...

 

... la blouse du businessman, en quelque sorte.

 

Mais je vous ferais aussi des petits interludes poétiques, où je ratiocinerai, parce que j'aime bien faire ça. Je vous expliquerai la vie, vous donnerai tous les conseils utiles pour échouer partout où vous voulez, vous pouvez me faire confiance, cette année, chez Fanny Berrebi, c'est :

 

No souçaille, no sourcil en broussaille !

Commenter cet article