Une terre nette

Publié dans Bon pour dans ton taf

De diverses réflexions glanées deci-delà au détour de conversations autour du web...

 

A l'heure où les réseaux nous offrent la possibilité de changer de paradigme, il faut s'intéresser de plus près aux possibilités offertes par la technologie internet au lieu de se créper la frange sur des problématiques de référencement et de comment être un bon blogueur.

Dans pas longtemps du tout, tout le monde saura ouvrir un blog, mettre des mots clés ad-hoc et se faire connaître à travers facebook, viadéo, twitter, chinchouette...

Il n'est plus question de savoir qui a tort qui a raison, il est question d'amener le monde à changer son point de vue. Rendez-vous compte il y a encore des gens qui n'arrivent pas à concevoir le web comme la révolution du millénaire.


nolife.png

Le web, c'est dangereux. Il y a des pédophiles. On perd son indentité. On n'a plus de vie réelle : "allez dans les cafés pour vous parler entre vous les gens quoi", "non mais crois pas moi j'ai une vraie vie toute pleine de bonheurs". Et chacun d'aller de son couplet sur le recentrage et les "vraies" valeurs.

 

Il est grand temps de changer de paradigme.

 

Là où les films de jadis nous décrivaient un monde futur où tout le monde pouvait se déplacer partout sans délai, sans frontière, on y voyait des affabulations de créateur. Rendez-vous compte, la téléportation, si elle est physiquement impossible (du moins, pas sans risque pour la survie des os) est aujourd'hui avérée. Je suis en contact permanent avec le monde entier.

Je traite mes dossiers en maillot de bain sur la plage au bout du monde.

 

Et quand je dis que je traite mes dossiers, je ne parle pas de les insulter (ce qui peut accessoirement m'arriver de temps à autre).

 

Je pose des questions improbables (quelqu'un sait comment on peut visser une chaise Ikéa avec une fourchette ?) qui trouvent une réponse en quelques secondes (tiens, un lien vers une vidéo dailymotion d'un type qui a monté toute sa maison avec les éléments d'une dinette).

 

Le tout, avec un outil qui fait la taille d'un paquet de cigarettes.

 

Pourquoi ce seraient les pédophiles qui auraient compris qu'il faut changer de paradigme, qui se seraient adaptés, pourquoi ne nous adaptons nous pas à ces nouveaux modes de vie ?

C'est tout pour aujourd'hui, demain si vous êtes sag(ac)es on retournera aux blagounettes et aux rigouleries.

Commenter cet article