Maman ! je me suis mesuré les pieds : quarante douze degrés !

illustration-l-1258467512.jpgC'est ainsi que mon petit frère, debout sur le pèse-personne de TAMER fit sa première "parole de pitchoune", provoquant l'hilarité générale dans la maison aux mille merveilles que l'on habitait lorsque j'avais tout la vie et un bout de mon ventre devant moi.

La mienne, je vous l'ai déjà raconté "C'est quoi des bostons".

Ces petites phrases, ce sont des paroles d'enfants, qui sonnent comme des refrains, que toute sa vie on s'en souvient.

C'est beau ça rime, on dirait une chanson d'Yves Duteil.

(ou l'on s'aperçoit que je vais vous parler des deux choses importantes à faire en ce mois de novembre qui ne promet rien de bon à part ça)


La première chose, c'est de se rendre dimanche à 16h en famille sur le parvis du trocadero pour participer à une Flashmob solidaire organisée par l'association Un Enfant Par La Main à l'occasion du 20ème anniversaire de la déclaration universelle des droits de l'enfant.


CP_flashmob_enfant_03.jpg

Si vous souhaitez venir profiter du soleil de novembre au son de l'inoubliable chanson d'Yves Duteil : Prendre un enfant par la main, ça se passe par ici > Inscrivez-vous sur l'evénement facebook


La deuxième c'est Paroles des Pitchounes :

Le site Tendance santé pour son lancement propose aux internautes de partager leurs meilleures « Paroles de Pitchounes » et de voter pour les plus drôles.


Pour chaque témoignage que vous déposez c’est 0,5€ ajouté aux dons et tous les 10 votes, c’est 1€ de plus qui permet d’augmenter le compteur de dons en faveur de la Croix Rouge et de l’association Rêves.

Une excellente façon de faire de la rigoulade tout en rendant le sourire aux enfants qui grâce à vous réaliseront un rêve. Alors hop on se motive on va  puis on file sur son blog en parler à tout ses amis ;-)

Si vous voulez en savoir plus sur cette opération formidablement 2.0 je vous propose de suivre (dans l'ordre (ou pas)) :

Et si vous souhaitez en parler sur vos blogs ou dans votre club de scrabble de quartier, voici pour vous :

illustration-l-1258467512.jpg

Et pour ceux qui pensent que chez Coucher pour réussir, on est devenus drôlement philantropes, dites vous que que charité bien ordonnée commence par émouvoir et pourrait bien finir au pieu.

Commenter cet article