Le challenge du jour : faire gagner 5 DVD et 5 Blu-Ray de Splice

Publié dans Lien permanent

splicedvd1.jpg

splicedvd1.jpg

splicedvd1.jpg

splicedvd1.jpg

splicedvd1.jpg

 

 

 

 

Vous me connaissez, je ne sais pas résister à une grosse perche bien tendue.

C'est pourquoi lorsque l'on me propose de faire gagner 5 DVD et 5 BLU-RAY du flim Splice (qui n'est toujours pas défini comme un film PAS sur le cyclimse, finalement) je trouve le challenge non seulement savoureux, mais carrément d'un autre monde.

Pourquoi ?

 

Splice.jpg

Splice.jpg

Splice.jpg

Splice.jpg

Splice.jpg


Avant de vous offrir des extraits choisis de mon article sur ledit film, lequel vous aurez deviné fait désormais partie de mes films cultes, juste entre "mon curé chez les nudistes" et l'innénarable "Lost in translation" qui gagne le palmito du film le plus chiant du monde.

(vous noterez que cette phrase est complètement incohérente et s'achève en queue de boudin, c'est normal, c'est la Splice touch)

Tandis que Splice n'est pas chiant. Loin de là manants ! Splice est un chef d'oeuvre et je m'en vais vous le prouver :

Dans Splice il y a du sexe. Il y en a plusieurs et même qu'ils changent en cours de route.

fred_astaire_5.jpgDans Splice il y a du suspens. Bien sûr, car Ginger et Fred, les bites qui dansent, on se demande jusqu'au bout (oui oui c'est une sorte de calembour) s'ils vont s'accoupler ou se John Bobbiter.

Dans Splice il y a de l'amour. De l'amour maternel, fraternel, paternel et sempiternel qui finit toujours pas un accouplement pour une raison qui nous amène directement au point suivant sans passer par la case départ et empocher vingt mille boules.

oedipe.1220868347.jpgDans Splice, il y a de la tragédie. De la vraie tragédie littéraire où l'amour mène à la mort, où tel Oedipe en un sanglot, s'arrachant un bout de queue les yeux avant de tuer son père pour violer cordialement épouser sa mère, la héroïne, dûment interprétée par un homme, combat l'injustice en luttant pour la réhabilitation des gens qui ont un corps super bizarre.

Et pour cela je ne peux que m'incliner devant elle/lui/ça.

 

Comme je disais déjà dans ma critique de Splice qui n'est pas à proprement parler une critique mais c'est tellement meilleur pour le référencement :

 

"le plaisir immense que vous aurez à regarder ce qui promet d'être le nanar de la décennie."

"dans une esthétique à la catherine Breillat mâtinée de Quentin Tarantino"

"Et puis, magie du cinéma, ça fonctionne comme sur des roulements à billes dans le Larzac."

"des merveilles sortent en DVD"

 

Après ça qui peut encore prétendre que je n'ai pas aimé ?

 

Je vous invite donc à voir ce fabuleux chef d'oeuvre de la science-friction. Et pour cela c'est très simple, il vous suffit de commenter cet article en faisant un jeu de mot pourri avec Splice dedans. Je choisirai les 5 qui me plaisent le plus et leur ferait envoyer le Blu-Ray, puis les 5 qui me plaisent aussi, je leur ferai envoyer le DVD.

Et les autres, vous aurez bien de la malchance.