La Kabbale en 500 mots (ou presque)

Publié dans Coacher pour réussir

Texte mis en ligne en 2006 sur une commande de Charles Liebert

La Kabbale en 500 mots (ou presque)

Kabbale (nf) [ma-kabal-o-kanada] : Les avis divergent (et dix verges, c'est le minimum pour une bonne prière).

Etude de la mystique juive.

 

Mystique juive (nf) [fam-fol-a-la-messe] : Réflexion destinée à se rapprocher de Dieu par l'étude de la Thorah sous forme d'explication de texte particulièrement alambiquée.

 

L'enseignement kabbalistique postule que le mot porte la réalité de la chose qu’il désigne (« Davar » désigne le mot et la chose).

Ainsi, chaque mot des écritures sera-t-il étudié sous cette forme :

1 : Peshat : interprétation simple (lecture au premier degré)
2 : Remez : allusion, recherche du sens caché (typographie, polysémie...)
3 : Derash : vue globale regroupant toutes les interprétations possibles (exhaustivité)
4 : Sod : le "Mystère", l'accès au sens lui-même, l'essence de la Kabbale.

Or chaque définition de chaque degré comportant plusieurs mots, il seront eux aussi un par un décryptés selon le même schéma.

Comme s'exclama le grand Rabbi Boché en abordant pour la première fois l'étude des écritures : « Voy, voy, on est pas rendus ».

Ainsi, la Kabbale est-elle réservée à une élite totalisant au moins 10 ans d'études talmudiques et composée de grands rabbins érudits. Et Rudy, parce qu'il connaît du monde.

Sur ce principe, et si l'on s'en réfère au schéma d'étude ci-avant exposé, on peut considérer que Madonna est moins juive que Sharon Stone.

Sharon Stone :

1 : Littéralement : « la pierre de Sharon ».

2 : Pierre, désigne-t-il l'ami ou le caillou de Sharon ?

3 : Et puis d'abord, d'où vient cette pierre ? Est-ce une pierre Palestinienne ? Alors il serait impossible que Pierre soit l'ami de Sharon ... hmmm ça se complique...

4 : Pierre est-il une femme ? Un chanteur ? Une chanteuse ? « Est-il brune ? A-t-il gagné l'Eurovision ? Bienvenue à Qui est Qui !

Etayons maintenant notre thèse avec une série d'arguments, certes culottés, mais pertinents.

Prenons le couple juif. Qui porte la culotte ?

Hier encore j'en parlais avec Dove. Lequel défendant la position des hommes, me faisait remarquer que la kabbale est réservée aux hommes.

Ce à quoi j'y répondis : « Mais c'est une religion transmise par la mère, celle là même qui hier encore vous houspillait vertement :

« contchinue à dépenser de l'argent, Dove, contchinue !!! ».

« Ah vous le savez ?»

« Nous le savons, Dove »


Alors qui porte la culotte ?

Preuve ultime que ni Madonna ni Sharon Stone ne sont juives. Si la première la lance au peuple, la seconde l'oublie (« quoi ? Vous allez m'inculper pour non-portage de culotte ? »).

De même que le bouddhisme connut ses grandes heures fin 90, les années 2000 virent-elle l'apparition de la Star-kaballemy, mouvement pyramidal de conversions successives par célébrités interposées se passant le fil (rouge) à la patte, ou se faisant tatouer des mots en hébreu au mépris des règles de la religion juive, d'ailleurs.

Il nous reste peu de mots, auxquels nous ajoutons (tant pis) « Charles, je te hais », pour vous expliquer que le « Centre d'étude kabbalistique » assimilable à un mouvement sectaire n'est PAS La Kabbale, art séculaire issu d'une tradition vieille de 5766 ans.

Et qu'il n'est en pas pertinent d'associer les mots « Kabbale » et « secte », comme il fut fait à une heure de grande écoute par des journalistes qui mériteraient de voir leur carte de presse estampillée M6 enfoncée dans leur fondement.

C'est donc avec fierté que je porte aujourd'hui l’authentique « Fil Rouge » traditionnel, disponible à un prix raisonnable près du Mur des Lamentations à Jérusalem ou au Tombeau de Rachel à Bethléhem.

La Kabbale en 500 mots (ou presque)

Amen !

Le titre de ma prochaine note « Et si le tout Hollywood devenait juif ? Qui regardera les films de Mel Gibson* ?»

*Ancien acteur beau gosse reconverti en réalisateur antisémite relativement de merde.

Commenter cet article