Au rayon des bonnes raisons de ne pas être triste de la fin des vacances, il y a par exemple : la perspective de ressortir les escarpins, l'espoir (alimenté par un été à avaler de la série télé) de réussir enfin être tous les jours coiffée et habillée comme la meuf de Drop Dead Diva, le plaisir d'être... Lire la suite