Elle va mûrir la nana

 Etat d'esprit du 28 septembre 2005


J'ai des amis.
Ca me fait bizarre de le dire mais c'est vrai, j'ai des amis, des amours et des emmerdes, je peux donc considérer que je suis comparable à Charles Aznavour ce qui signifie, non pas petite avec les cheveux blancs mais peut-être demain une star, qui sait. Pour ma part je me vois déjà en haut de l'affiche en dix fois plus gros que n'importe qui mon nom s'étalait etc ...
En disant cela, j'étais loin de me douter que les trois éléments qui constituent mon analogie aznavourienne puissent, à l'occasion d'une semaine particulièrement agitée se mêler si bien les uns aux autres.
Pour dire les choses simplement sous forme de maxime et qui plus est de maxime chinoise puisque je voue une haine farouche aux proverbes : "lorsque les amis deviennent des emmerdes, en se mêlant aux amours, et vice et versa, c'est la merde dans ta vie, petiti padawanichiwa".
A part cela tout va bien, mais vu l'ampleur du ça en question, on peut décemment considérer que ça va pas très très bien en fait.
J'ai donc décidé en toute connaissance de cause désespérée de laisser mon statut sur un "ne sais pas" dubitatif, afin de m'éviter tout phénomène pyramidal de "vous reprendrez bien encore un peu d'emmerde ?"
Etant toujours, par nature, une personne de sexe.
Ah pardon j'ai oublié de finir ma phrase, je recommence.
Etant par nature une personne de sexe féminin, âgée d'une vingthuitaine d'années bien tassées sous une couche épaisse de bon manger et de bon boire, il est normal de considérer que je sois socialement épousable. Fait-ce de moi une personne ''effectivement'' épousable ? Rien n'est moins sûr mais je m'en vais vous laisser le soin de vous en rendre compte par vous même.
Et d'ailleurs, je m'en vais tout court, ça fera des vacances.
Je suis donc toujours disponible pour écrire des articles, des chroniques, rédiger des faire parts ou des discours d'intronisation, ainsi que ma toute nouvelle compétence : l'article sérieux sur sujet de fond.
Vous pouvez également faire connaissance de le vie qui vous attend si vous décidez de m'épouser (cela s'appelle du teasing, qui est une technique de marketing ici bas anti-utilisée pour apâter le chaland).

ICI

Vous  remerciant bien bas...
Pour rester cohérente je commencerai par dédicacer la présente note à l'emmerderie inhérente à l'étroitesse de liaison entre mes amicales amoureusetés.
Ce que je veux dire par cette phrase surréaliste, outre le fait que j'ai deux vieilles heures de sommeil dans la face, c'est que je dédicace à mes amis, étroitement liés à mes emmerdes par le truchement de mes amours (ou alors c'est le contraire ?).

Au passage j'en profite pour remercier

ma maman, et mon papa qui ont eu la bonne idée de copuler un soir d'hiver, faisant de moi sinon le fruit de l'amour, du moins un gros légume en quête de perfectibilité.
Commenter cet article