Elément ô combien important de la vie socio-professionnelle, les relations humaines sont au coeur de la vie socio-pro ... et zuuuut j'ai encore agencé ma phrase n'importe comment.

Les relations humaines et la confiance en soi figurent au premier rang parmi les "moteurs du succès" identifiés par Dale Carnegie, fondateur de l'organisme éponyme spécialisé dans la formation et le coaching.

Tant de perspicacité, ça me laisse coite, et non ça me les squatte, me disais-je alors que je parcourai ébaubie le livre intitulé "comment se faire des amis" de l'auteur susnommé.

Non mais dites donc, pensai-je alors non sans imiter Bourvil avec un certain talent, j'ai pas besoin d'amis, j'ai besoin de travail. D'autre part, il est gentil mais il ne m'apprend rien, je savais déjà, comme tout le monde d'ailleurs, que pour améliorer sa vie socio-professionnelle il était plus pertinent de maîtriser les relations humaines que le pas chassé/tourné qui fait les grandes heures des compétitions de Madison. Alors bon.

J'étais jeune et totalement incohérente, c'est pourquoi je me présentai toute bougonnante à une session de formation de l'organisme du même nom ("Dale Carnegie" pas "bougonnante", vous serez gentils de suivre).

Expérience enrichissante s'il en est, en cela je ne parle pas de son prix mais bel et bien de son apport personnel et professionnel complètement bouleversifiant.

Mais je m'en vais surtout vous parler du livre injustement intitulé "Comment se faire des amis" dont le titre original "How to win friends and influence people" montre bien la différence, celle là même qui nous oblige à le cacher dans un exemplaire du Da Vinci Code pour le lire dans le métro.

medium_2253009105.08.lzzzzzzz.jpg
Outre sa couverture digne des plus belles pages modes des années "Dynastie", cet ouvrage n'est pas une référence en terme de coiffure.
 
 

Dale Carnegie livre au chaland neuf principes simples et explique avec force détails et pléthore d'anecdotes, comment l'application de ces principes peut vous aider à faire des tas de choses comme améliorer vos relations avec le chef de service belliqueux qui vous refuse l'augmentation tant désirée, et pour répondre à la question de F. de Boulogne qui souhaite garder l'anonymat, nous pensons qu'en effet, ça peut aider à serrer des mecs en boite, mais on en est pas sûrs.

 

Passons maintenant à l'exposition des principes.


1. Ne critiquez pas, ne condamnez pas, ne vous plaignez pas.

Exemple : évitez les phrases de type "Espèce de petite XXXX de XXXX de sa XXX, qui c'est qui m'a foutu une XXXX pareille, je vais te XXXX la XXXX".

Préférez : "Madame Gonzales, je conçois qu'il soit parfois difficile de multiplier les taches comme vous le faites admirablement avec votre époux, mais de là à mettre mon colis La Redoute dans le vide ordure, il faut sérieusement songer à arrêter de boire madame Gonzales".


2. Complimentez honnêtement et sincèrement.

Exemple : "Ma chérie ta nouvelle coupe te va à ravir, très créatif vraiment, cette technique du ciseau à ongle, c'est l'avenir".


3. Suscitez un vif désir de faire ce que vous proposez.

Exemple : "touche mes castagnettes moi je touche à tes ananas" (gagnant-gagnant).


4. Intéressez-vous réellement aux autres.

Exemple : "Allez, dans l'ordre : Fernando, Gustavo, Alberto, Ricarda, Octavia et Eugénie. C'est ça madame Gonzales ? Ah j'ai oublié Ignace, votre petit dernier !! Zut ! Allez je recommence encore une fois."


5. Ayez le sourire.

Pour vous faciliter la tâche, adaptez votre vocabulaire avec des mots à sonorités ad Hoc, exemple : "Chériiiiii, j'ai miiiis ton pull griiiiiiis dans la machiiiiine avec la capeliiiine d'Hugueliiiine, il en est sortiiiii tout rabougriiiiii."


6. Rappelez vous que le nom d'une personne revêt pour elle une grande importance.

Se rappeler, par exemple que madame Gonzales s'appelle en fait madame Carneiro pourrait améliorer considérablement la destination de vos colis la Redoute.


7. Sachez écouter, encouragez les autres à parlez d'eux-même.

Solution alternative : apprendre à dormir les yeux ouverts en dodelinant de la tête à intervalles régulières.


8. Parlez à votre interlocuteur de ce qui l'intéresse.

Exemple : "Mais dites moi un peu, votre grand mère, elle pratiquait le cyclisme pour le loisir ?"


9. Faites sentir aux autres leur importance et faites le sincèrement.

Ce dernier principe puise son importance dans son dernier concept : la sincérité.

Ainsi il convient de se souvenir qu'un compliment argumenté d'une preuve vaudra toujours mieux qu'une vile flatterie des faubourgs, sauf si votre seul objectif est d'obtenir un fromage, mais ça fait bien longtemps qu'on a plus vu des corbeaux bouffer du calendos sur une branche d'arbre.

 

Dites simplement : "Fanny, si ton blog n'existait pas, je serais obligé de mater la redif de "trop belle la vie", ce qui me mènerait immanquablement à développer des pulsions suicidaires par overdose de nutella frelatté".

 

Fin des programmes.