Le top 5 des méthodes pour commencer sa journée comme une merde

Numéro 5

Disputez-vous avec votre conjoint

 

Soyez précis, pour être efficace, une dispute du matin ne doit pas commencer trop tôt, l'heure passant et l'urgence d'aller travailler risquerait d'endiguer la crise, poussant l'un des protagonistes à se calmer. Trop tard, c'est pareil. L'idéal était la prise de tête évolutive qui s'achève en drame environ 30 minutes après l'heure ou vous deviez déjà partir (voire arriver). Le principe est simple : plus tard se situera le "climax" (la claque dans la gueule, la séparation fictive, le vase par la fenêtre et autres coups de genoux dans les glaouis), moins les deux participants seront aptes à tenter de se réconcilier avant d'être vraiment obligés d'aller travailler. Tout est affaire de timing.

Bonjour, un mac morning sivouplé

Bonjour, un mac morning sivouplé

Numéro 4

Montez sur la balance

 

Entendu que la catégorie de la population étant actuellement en train de réaliser et réussir un régime amaigrissant n'est pas concernée par cette méthode, du moins pas avant d'avoir repris comme il se doit trois fois le poids perdu par cette torture cognitive.

Je disais donc : montez sur la balance mes amis. Pesez-vous allègrement, si possible après le café, avant le pipi, les cheveux mouillés. Si vous gardez votre serviette sur la tête, vous êtes un roi. Regardez bien en face le petit chiffre entre vos doigts de pieds et laissez la larme couler. Si vos excès récents ont eu bien eu l'effet escompté, vous devriez être en mesure de réaliser un combo et de provoquer immédiatement une dispute avec votre conjoint pour une raison on ne peut difficilement plus merdique et à vos seuls torts, réalisant ainsi un doublé magnifique réduisant votre journée en extrait de cerveau de Loana (néant) avant même qu'elle n'ait commencé et vous poussant à la passer à lire des blogs qui écrivent des phrases de 5 lignes juste parce qu'ils s'appellent Fanny Berrebi.

Vous êtes comme votre café ...

 

 

Numéro 3 ...

bouillu...

 

Je vous le disais déjà en 2006 :

 

"Les cafetières italiennes sont des meurtrières cruelles qui t'explosent à la figure sans crier "gare" ni même "aéroport", alors que moi, bonne pomme, je me serais contentée du petit "broubrou" habituel. Mais nan, tu penses, c'est tellement plus drôle le café d'artifice du matin qui transforme admirablement ta cuisine en toilettes de station service et ta peau en sac à main Vuitton."

Coucher pour réussir

Faire bouillir son café ou sa peau dans la douche est un moyen fiable et reconnu pour niquer sa journée. Ajoutez-y un léger problème d'inspiration qui vous oblige à aller puiser dans des articles d'il y a 4 ans pour remplir ceux d'aujourd'hui et vous avez : une bonne grosse journée bien de merde !! 

Le top 5 des méthodes pour commencer sa journée comme une merde

Numéro 2

La clé du succès

 

Pour gâcher sa journée comme un blaireau de première, il faut posséder les clés du succès... et les laisser à l'intérieur de l'appartement. Très rentable en matière d'humeur, l'oubli des clés inside est très intéressant si vous ne vous en rendez-compte qu'une fois le soir, les mains pleins de courses, mais alors n'aura guère d'impact sur la journée complète. Si vous voulez optimiser le gâchis, prenez-en conscience en montant les escaliers du métro. Si vous arrivez à enchaîner le point suivant, vous êtes à n'en point douter le génie de la VDM.

 

 

Numéro 1

Chutez dans les escaliers du métro

 

Méthode testée et approuvée. N'importe quelle ligne fera l'affaire, n'oubliez jamais que l'important n'est pas le nombre de marches que vous dévalerez, mais le nombre de mouvements que vous ferez en tentant d'éviter la chute, lequel est par nature, inversement proportionnel au ridicule que vous afficherez pendant ladite.

Sachez qu'un chuteur sachant chuter doit pouvoir chuter sans raison.

La véritable difficulté réside dans l'alliance entre la douleur, le ridicule provoqué, le choc et la peur que vous ressentirez en tombant. Si vous parvenez à compiler tous ses éléments, nous vous garantissons une journée bien moisie.

Petit exemple à destination des personnes ne sachant pas chuter : Chaussez-vous s'il vous plaît d'escarpins bien escarpés (pour vous mesdames) ou de chaussures à bouts pointus, le plus serrées possibles (pour vous messieurs). Celles des grands jours. Au moment de la dernière marche, faites subrepticement glisser le bout du pied sur la marche tout en inclinant le tibia à desination du côté le plus acéré de l'escalier tout en prenant soin de le rendre inutilisable pour les 2 prochaines heures. Le tibia, pas l'escalier.

Ensuite, il est probable que votre corps cherche à se retenir par tout moyen accessible autour de vous : une rambarde, un mur, une personne âgée... C'est à ce moment que vous devez procéder à un inversement à 190° de la logique spatiale de façon à faire en sorte que la main qui cherchera à se rattraper soit du côté inverse de ce qu'elle cherche (main gauche > mur droit, main droite > mur gauche) provoquant, in fine un volte-face créatif du corps, lequel perdra logiquement son équilibre. Prenez soin de terminer votre course sur la fesse ou tout autre partie charnue, car on parle ici de gâcher sa journée et non les deux prochains mois de sa vie.

 

En vous souhaitant une excellente journée qui aura commencé sous les hospices les plus délétères, nous vous prions de recevoir un texto de votre mère.

Commenter cet article